Découvrez les recettes, les suggestions et les menus pour trouver des idées pour chaque plat.
Idées à cuisiner Tout afficher
  • Les suggestions
La recette du mois
La recette du mois

Muffins aux myrtilles sauvages bio

Découvrir

Fermer
Les actualités Tout afficher

Une nouvelle gamme 100% veggie : demain, tous végétariens ? : Faisons le point sur la question et découvrons les innovations de Picard....

Lire la suite
Une nouvelle gamme 100% veggie : demain, tous végétariens ?

Les surgelés Picard contre le réchauffement : Picard, un acteur engagé !...

Lire la suite
Les surgelés Picard contre le réchauffement
Picard vous répond
Qualité et savoir-faire

Qualité & Savoir-Faire

Découvrez tous les sujets qui
nourrissent l'alimentation,
et nos réponses : petits secrets et grandes vérités au menu.

Parcourir

Fermer
Santé

Les matières grasses : amies et ennemies

Les matières grasses : une histoire de familles

Elles se divisent en deux catégories :

Matières grasses saturées : ce sont les graisses contenant plus de 50% d’acides gras saturés, elles sont solides à température ambiante. Consommées avec excès, elles augmentent le taux de cholestérol dans le sang et le risque de maladie cardiovasculaire. Ce sont notamment les graisses animales (lait, fromage, beurre, viande, lard, etc.) mais aussi certaines huiles végétales comme l'huile de coco et de palme.

 Matières grasses insaturées : Certains acides gras insaturés sont essentiels car ils ne peuvent être synthétisés par l'organisme et doivent donc être apportés par l'alimentation. Ils jouent un rôle important dans la croissance, les structures cellulaires et le bon état de la peau. Ces acides gras insaturés sont abondants notamment dans les huiles de maïs, de tournesol, de pépins de raisins, de noix, de soja et de colza. 

L’huile : un peu c’est bien, varier c’est mieux

Pour maintenir un équilibre et tirer le meilleur des deux familles, un seul mot d’ordre : variez les plaisirs. Le mieux étant de privilégier les matières grasses végétales polyinsaturées, et de limiter celles d'origine animale. Des mélanges d’huiles prêts à l’emploi vendus dans le commerce sont d’excellents compromis.

Quelles cuissons pour quelles huiles ?

Certaines huiles végétales (soja, noix, lin...) ne tolèrent pas la cuisson. Plus les matières grasses sont riches en acides gras polyinsaturés, plus elles sont fragiles à la chaleur et perdent leurs propriétés. Préférez donc ces huiles crues, en assaisonnement. En cas de doute, lisez bien leur étiquette. Quant au beurre, il peut être consommé cru ou juste fondu sur les aliments.


Quelques suggestions :
Suivant