Découvrez les recettes, les suggestions et les menus pour trouver des idées pour chaque plat.
Idées à cuisiner Tout afficher
  • Les suggestions
La recette du mois
La recette du mois

Muffins aux myrtilles sauvages bio

Découvrir

Fermer
Les actualités Tout afficher

Une nouvelle gamme 100% veggie : demain, tous végétariens ? : Faisons le point sur la question et découvrons les innovations de Picard....

Lire la suite
Une nouvelle gamme 100% veggie : demain, tous végétariens ?

Les surgelés Picard contre le réchauffement : Picard, un acteur engagé !...

Lire la suite
Les surgelés Picard contre le réchauffement
Picard vous répond
Qualité et savoir-faire

Qualité & Savoir-Faire

Découvrez tous les sujets qui
nourrissent l'alimentation,
et nos réponses : petits secrets et grandes vérités au menu.

Parcourir

Fermer

Santé et nutrition (11 résultats) Tout afficher

  • "Vous vendez déjà des brochettes toutes prêtes. Avez-vous une offre si on souhaite les faire soi-même ?" Lire la réponse

    Afin de répondre à la tendance croissante du fait maison, nous proposons depuis le mois de mai, 2 références de pièces de viande permettant chacune de réaliser 4 brochettes : Des morceaux de rumsteck de viande bovine française et des morceaux de filets de poulet français marinés à la provençale. Après simple décongélation, vous pouvez laisser libre cours à votre imagination et improviser en alternant ces pièces de viande et les ingrédients de votre choix : morceaux de poivrons, tomates cerise, fruits découpés… Des pics à brochettes en bois sont également disponibles dans nos magasins.

  • "Est-ce possible d’utiliser vos poissons pour une consommation crue, pour confectionner des sushis par exemple ?" Lire la réponse

    Il est même fortement recommandé, pour une consommation sans cuisson, de n’utiliser que des produits de la mer ayant été au préalable surgelés, afin d’éviter les risques de parasitose : en effet, la surgélation détruit les éventuels parasites (de type Anisakis) pouvant se trouver dans les poissons sauvages en particulier. La surgélation préalable est d’ailleurs imposée aux professionnels de la restauration proposant des plats de poissons crus.
    Les poissons d’élevage (comme le saumon Atlantique) ont toutefois une probabilité d’infestation par les parasites considérée comme négligeable. Nos différentes espèces de poissons et leur extrême fraîcheur se prêtent à toutes sortes de préparations crues, nature ou marinées, telles que ceviche, sushi, sashimi, tartare et carpaccio. Il est par ailleurs indispensable de prendre des précautions renforcées lors de la préparation de poisson cru, afin de limiter également tout risque microbiologique. Nous conseillons une décongélation juste avant la préparation : celle-ci pourra s’effectuer au micro-ondes ou au réfrigérateur, mais jamais à température ambiante. Une fois décongelé et préparé, le poisson devra être consommé très rapidement.

  • "Pourquoi l’emballage des myrtilles bio préconise de cuire les fruits ? N’est-il pas possible de les consommer crues ?" Lire la réponse

    Les myrtilles bio étant récoltées en forêt, elles sont au contact de la faune et de la flore sauvage. Les autorités sanitaires identifient l’existence d’un risque lié à la présence potentielle de parasites dans ce type d’environnement de récolte en Europe et préconisent dans les régions à risque de ne pas manger de plantes ou de fruits sauvages crus (pissenlits, myrtilles, fraises des bois…). Pour préserver au maximum les qualités organoleptiques de ce fruit très fragile, nos myrtilles sont directement surgelées sans lavage. Un tri pour sélectionner les baies les plus qualitatives est ensuite effectué après surgélation. Par mesure de précaution, nous conseillons donc la consommation après cuisson pour éviter tout risque, conformément aux préconisations des autorités. Lorsque vous souhaitez consommer des baies rouges crues, nous vous suggérons de choisir des baies issues de culture comme nos blueberries.

  • "Je consomme beaucoup de légumes surgelés et j’aimerais m’assurer que les emballages ne renferment pas de substances indésirables comme le bisphénol." Lire la réponse


    Les emballages utilisés en contact avec les aliments comme les sachets vapeur, les bols et les barquettes sont soumis à une réglementation française et européenne stricte. Pour les matières plastiques, cette dernière précise notamment les limites maximales de migration et les règles de base à appliquer pour vérifier la migration des constituants. Lors du choix de l’emballage, nous nous assurons que ces derniers sont adaptés au produit et aux conditions d’utilisation indiquées dans nos modes d’emploi. En conséquence, lorsque le réchauffage ou la cuisson se font dans l’emballage, il est important de respecter le mode d’emploi recommandé. En ce qui concerne le bisphénol A (qui est utilisé dans la fabrication de certains plastiques rigides), nous pouvons vous confirmer qu’aucun de nos emballages de produits n’en contient.

  • "Pour vos filets de poisson présentés avec peau, les valeurs nutritionnelles affichées sur l'emballage tiennent-elles compte de la peau?" Lire la réponse

    Nous tenons compte des usages de consommation : ainsi, pour les filets de poisson à peau fine qui sont couramment consommés avec la peau, nos analyses portent sur le filet avec peau. C'est le cas des filets de sardine, de limande, de rouget-barbet cinnabare et de maquereau. En revanche, pour les espèces à peau épaisse comme le saumon, les valeurs nutritionnelles étiquetées ne concernent que la chair de poisson.

  • "Je souhaite savoir si vous réalisez toujours des tests ADN sur les viandes utilisées dans vos plats cuisinés ?" Lire la réponse

    Nous nous sommes engagés en février 2013 à réaliser des tests ADN systématiques sur tous nos produits cuisinés à base de bœuf et nous respectons cet engagement : chaque lot de produit est analysé avant sa mise en vente dans nos magasins. En plus de ces contrôles systématiques sur les plats à base de boeuf, nous réalisons également des analyses sur les autres types de viande et sur les produits de la mer. En 2014, nous avons effectué plus de 500 recherches d'espèces sur les viandes et près de 200 sur les produits de la mer. Nous réalisons désormais une partie de ces analyses dans notre laboratoire interne et nous travaillons également avec des laboratoires spécialisés comme par exemple HISTALIM à Montpellier qui nous assiste dans la vérification de la composition de nos produits alimentaires contenant de la viande ou du poisson via des techniques d'histologie et des tests ADN.

  • "Je viens de regarder un reportage TV qui concernait les "acides gras trans", c'est-à-dire hydrogénés par réaction chimique, saturés donc et dangereux pour la santé. Ils commencent à être interdits dans divers états des Etats Unis et éliminés par certaine" Lire la réponse

     

    Les acides gras trans sont présents dans certaines graisses végétales si elles sont hydrogénées ou partiellement hydrogénées  (graisses transformées industriellement qui contiennent des acides gras trans). Depuis plusieurs années, nous avons engagé une démarche de suppression des graisses  "hydrogénées" ou "partiellement hydrogénées" dans nos produits. Depuis début 2010, aucun produit Picard ne contient des graisses hydrogénées ou partiellement hydrogénées.

  • "Certains de vos produits contiennent de l'huile de palme. Quelle est votre politique en la matière ?" Lire la réponse

    Nous travaillons depuis 4 ans sur ce sujet en tenant compte des enjeux environnementaux, nutritionnels, technologiques et économiques. Nous avons pris la décision de limiter l'emploi de l'huile de palme dans nos produits car même si cette huile, consommée en petite quantité ne pose aucun problème de santé, sa composition nutritionnelle reste moins variée en acides gras que d'autres graisses. Par ailleurs, la production en masse de cette huile pose un certain nombre de problèmes environnementaux et c'est pourquoi depuis 2011, nous passons progressivement en huile de palme certifié CSPO* pour que l'intégralité des produits Picard contenant des matières grasses de palme soient certifiés d'ici fin 2015.
    Actuellement, moins de 8% de nos produits contiennent de l'huile de palme : à chaque que nous avons pu remplacer l'huile de palme par une autre matière grasse sans impact sur la qualité des produits, nous l'avons fait. Ainsi, nos gammes de poissons panés et nos pommes de terre pré-frites ont été reformulées en priorité et ne contiennent plus d’huile de palme.
    *Certification d'huile de palme durable.

Nos suggestions

20 portions panées colin d'Alaska MSC la boîte de 1 kg 5.20 /kg
Plus Moins
ª  5.20 5.95
Haricots verts bio le sac de 600 g 4.33 /kg
Plus Moins
ª  2.60