Livraison de surgelés à domicile Picard
Découvrez les recettes, les suggestions et les menus pour trouver des idées pour chaque plat.
Idées à cuisiner Tout afficher
  • Les suggestions
La recette du mois
La recette du mois

Saumon laqué au sirop d’érablet

Découvrir

Fermer
Les actualités Tout afficher

Le poisson à l'honneur chez Picard, qui l'eut cru ? : Les amateurs de poissons crus sont de plus en plus nombreux en France. Rien de tel en effet pour retrouver la ...

Lire la suite
Le poisson à l'honneur chez Picard, qui l'eut cru ?

Picard s’engage en faveur du bien-être animal : Dans le cadre de sa politique de développement durable, Picard a initié depuis 2015 des démarches....

Lire la suite
Picard s’engage en faveur du bien-être animal
Picard vous répond
Qualité et savoir-faire

Qualité & Savoir-Faire

Découvrez tous les sujets qui
nourrissent l'alimentation,
et nos réponses : petits secrets et grandes vérités au menu.

Parcourir

Fermer
Nutrition

Le veau de l’Aveyron et du Ségala : la simplicité d'une production ancestrale

 
Le veau de l’Aveyron et du Ségala
 
L’élevage du veau de l’Aveyron et du Ségala appartient à la tradition régionale des plateaux du Ségala et de leurs cantons limitrophes : Aveyron, Lot, Tarn, Tarn et Garonne. Ces terres sont des zones de polycultures qui permettent aussi bien d’élever du bétail que de cultiver des céréales, et c’est là que réside tout le secret de cette production.
 
En cliquant sur la vidéo, des cookies propres à youtube pourront être déposés sur votre navigateur
 
La simplicité d’une production ancestrale
 

 

Peu fertiles et sableuses, les terres du Ségala tirent leur nom du seigle, une céréale peu exigeante et rustique dont la culture s’adapte parfaitement à ce type de sol. à l’origine de cet élevage, les quelques vaches des rares exploitations sont utilisées pour tracter les charrues, alors que les veaux, eux, restent à l’étable.

Les avancées technologiques et industrielles vont pousser par la suite une poignée d’éleveurs à poser les bases de l’élevage des veaux dans la région. Ils vont ainsi rédiger, au début des années 90, un cahier des charges visant à protéger les méthodes d’élevage traditionnelles et ancestrales.

Ce savoir-faire est reconnu en France depuis 1994 avec l’obtention du Label Rouge et par l’Union Européenne depuis 1996. Ces signes de qualité ont permis par la suite, la mise sur le marché d’une production sur le territoire national.

 

Alors, quel est ce cahier des charges, et qu’est-ce qui rend le veau de l’Aveyron si particulier ? Les veaux sont nés et élevés dans les fermes, ce qui permet de garantir leur traçabilité. Chaque matin, ils tètent leurs mères pendant une vingtaine de minutes. Celles-ci sortent ensuite des étables pour la journée afin de profiter du grand air et des verts pâturages. Une deuxième tétée est réalisée le soir quand les vaches retournent aux étables.

En complément de leur alimentation, les veaux reçoivent des céréales 100% naturelles et sans OGM produites directement sur l’exploitation. C’est cette alimentation associée au savoir-faire des éleveurs qui donne à cette viande savoureuse sa couleur rosée si prisée par les amateurs.

 

Aujourd’hui, la production des veaux de l’Aveyron est pratiquée par près de 650 éleveurs, dans de petites exploitations familiales de 60 à 70 vaches de races Limousine et Blonde d’Aquitaine. Parmi ces éleveurs, 160 travaillent de manière permanente avec Picard depuis 20 ans.

 

 

 


Quelques suggestions :
Suivant