Picard poursuit son engagement pour le bio Local Équitable dans le Sud-Est

Picard poursuit son engagement pour le bio Local Équitable dans le Sud-Est

Afin de développer son offre Bio Local Équitable dans le Sud-Est, Picard s’est associée avec un groupement d’agriculteurs et une société de transformation de la région. A la clé, une savoureuse purée de courges butternut produite et vendue uniquement dans le sud-est. Rencontre avec deux partenaires de Picard très engagés.

Portrait de partenaires Picard

Un agriculteur pionnier

Installé près de Manosque dans les Alpes de Haute-Provence où il produit pour Picard des courges butternut bio, Monsieur Girard est membre fondateur et président du groupement d’agriculteurs PLB (Provence Languedoc Bio). Sa femme (son associée dans leur société «La bouillotte») et lui ont démarré en 1998 sur 3 hectares avec l’idée novatrice de faire de la vente directe de légumes en bio. Ils ont commencé sur les marchés locaux puis ont été parmi les premiers à vendre leur production via des AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne). Au fil des ans, ils se sont tournés vers les circuits longs et se sont agrandis. Ils cultivent aujourd’hui 25 hectares dont 15 de légumes de plein champ et produisent chaque année 10 tonnes de courges pour Picard.

vue_des_legumes_en_plein_champ

Un transformateur innovant

Installé à Donzère dans la Drôme, Laurent Minssieux dirige la société Boiron Surgélation dont le métier est la transformation et la surgélation. Son entreprise est spécialisée en purée surgelée en galets et transforme notamment des courges butternut bio en purée pour Picard. En 2014, l’entreprise a reçu le Grand Prix de l’Innovation au SIAL pour récompenser le process de froid mécanique qu’elle a développé. Par ailleurs, la société a reçu deux labels : la certification Ecocert depuis 2011 qui permet de transformer du bio et depuis peu, le label « Bio Français Équitable » décerné par la FNAB* dans le cadre du projet avec Picard et pour lequel les 3 partenaires (Boiron Surgélation, PLB et Picard) ont été audités par cette dernière.

Depuis quand travaillez-vous avec Picard ?

« Dès 2014, nous avons conditionné des oreillons d’abricots pour Picard » indique Laurent Minssieux. « Quand Picard a cherché un transformateur pour commercialiser du bio local équitable dans le sud-est, ils ont pensé à nous. La mise en place a commencé en 2018 pour un lancement en 2020. » « Quant à nous, » indique Monsieur Girard, « c’est la première saison et pour le moment nous produisons uniquement de la courge butternut pour Picard. »

Selon quels critères avez-vous sélectionné les courges pour la purée Picard?

« Il existe une centaine de variétés de courges » explique Laurent Minssieux. « Nous en avons testé énormément avant de trouver la meilleure selon les critères définis par Picard. La variété retenue a une bonne teneur en matière sèche, critère essentiel pour garantir une tenue correcte à la surgélation. Elle est aussi remarquable par sa teneur en sucre, sa couleur et son goût. »

butternut

À quelles exigences avez-vous dû répondre pour travailler avec Picard ?

« Tout d’abord, je dois dire que Picard a un haut niveau d’exigence », précise Laurent Minssieux. « D’ailleurs, ce sont toujours les clients exigeants qui nous permettent d’aller plus loin. Par exemple, pour la purée de butternut, Picard exige une consistance épaisse ce qui nous oblige à évacuer les jus, ce que nous ne faisions pas avant. Cela nous permet d’obtenir la Rolls de la purée. »

Êtes-vous contrôlé par Picard ?

« Oui, Picard nous audite tous les ans », ajoute Laurent Minssieux. « Ils font énormément de contrôles sur les matières premières (origine, résidus de pesticides, matière sèche, taux de sucre, etc.) ainsi que sur le produit fini qui doit être irréprochable. Pour nous, cela induit beaucoup de contrôles en interne et nous avons dû embaucher une seconde ingénieure qualité. Les échanges sont fréquents entre notre service qualité et celui de Picard et j’apprécie beaucoup le mode de fonctionnement de leurs équipes. Nous travaillons dans un esprit de partenariat extrêmement constructif. »

Que vous apporte cette collaboration avec Picard ?

« Pour nous agriculteur », explique Monsieur Girard, « c’est avant tout une garantie de débouchés. Habituellement, nous ne sommes jamais sûrs de vendre nos produits or, Picard s’engage par contrat à nous acheter 10 tonnes de courges butternut par an. Il s’agit d’un contrat tripartite signé entre Picard, Boiron Surgélation et notre groupement de producteurs PLB. Cet accord nous apporte énormément de tranquillité. D’ici peu, nous imaginons passer la main à de plus jeunes agriculteurs et ce partenariat avec Picard sera sans doute un atout supplémentaire à ce moment-là. »

Monsieur Minssieux, pouvez-vous nous expliquer le processus de transformation des courges butternut ?

« Nous les recevons entières en cagettes puis les lavons. La courge est ensuite coupée en cubes, cuite à la vapeur avec la peau et les pépins. Puis, la pulpe est extraite à 95° et ensuite refroidie à 5°. Des galets sont alors formés et surgelés. Notre purée est composée à 100% de légumes et nous ne rajoutons jamais d’eau. Enfin, les galets sont conditionnés en sachets de 450g que nous livrons à l’entrepôt logistique de Picard à Avignon. Ils partent ensuite dans 133 magasins Picard les plus proches de la région. »

Pour finir, pouvez-vous nous donner une recette à base de courge butternut?

« Je fais un délicieux flan à la butternut à partir de la purée Picard », explique Laurent Minssieux. « Je la mixe avec du chèvre frais, de la farine, 3 œufs et du gruyère râpé. J’enfourne pour 20 à 30 minutes à 180° et c’est un délice. »

 

    

Le rôle de la FNAB

La FNAB est à l’origine du label Bio Français Équitable. Il garantit des produits français certifiés Bio, une gouvernance démocratique des producteurs, un juste prix, un fonds de développement financé par la marque de produits (ici Picard) à raison de 1% du CA des ventes et enfin un contrat sur 3 ans entre les acteurs de chaque projet. Le label est garanti par un cahier des charges strict et des contrôles effectués par un organisme indépendant. Pour en savoir plus : https://www.fnab.org/images/Cahier_des_charges_Bio_Fran%C3%A7ais_Equitable_VF_17022020.pdf

*Fédération Nationale d’Agriculture Biologique.